Les temples de l'art contemporain

La Fondation Cartier a créé le premier palais de verre et de fer dédié à l'art contemporain en 1994, en posant la première pierre. Dix-huit ans plus tard, de nombreuses nouvelles institutions publiques et privées dédiées aux créations actuelles voient le jour à Paris et sa banlieue environnante.

1. Pape du mécénat : Fondation Cartier

Après avoir vécu près du château de Versailles pendant dix ans, la Fondation Cartier s'installe à Paris en 1994. Le grand mécène de l'art contemporain se trouve dans un bâtiment dessiné par Jean Nouvel, vivant sur le boulevard Raspail : des reliques de verre et de fer, érigées à partir des Templiers. Bien avant la création du palais impérial de Tokyo ou de la Maison Rouge, le palais de glace du joaillier était unique avec ses 1 200 mètres carrés d’espace d’exposition et est devenu un haut lieu de l’art contemporain à Paris.

2. Sanctuaire privé : Maison Rouge

La Maison Rouge, fondée en 2004 par le collectionneur Antoine de Galbert, est installée dans l'ancienne imprimerie et est progressivement devenue un événement culturel à ne pas manquer dans la région de la Bastille. Son plan très riche alterne entre expositions collectives et expositions thématiques, exposant souvent de grandes collections privées d'art contemporain, comme la collection de Thomas Olbricht en 2011.

3. A l'origine de l'art : le Centquatre

104 (Centquatre) est un espace de création et de diffusion de l'art, il occupe l'ancienne salle des fêtes de Paris, immense bâtiment industriel du 19e siècle construit dans le 19e arrondissement. Ce site entièrement rénové a ouvert en 2008 dans le cadre d'un grand projet de réaménagement urbain visant à revitaliser la communauté. L'art contemporain et les performances en direct se croisent avec des festivals, des expositions et des programmes d'artistes en résidence de plus en plus riches.

4. Mecque en (re)devenir : Palais de Tokyo

Le Palais de Tokyo est le berceau de l'art contemporain, et son dixième anniversaire vient de changer. En avril 2012, la base d'art contemporain a rouvert en grande pompe. La première étape : "Triennial", un festival d'envergure, dédié aux scènes artistiques francophones. En conséquence, l'institution a pris de l'ampleur par beau temps, et est actuellement répartie sur environ 22 000 mètres carrés d'espace d'exposition, allant de l'avenue présidentielle Wilson à la Seine.